L’étalon-or réel de la Russie et de la Chine signifie la fin de la domination du dollar US

Les pays du BRICS sont à considérer une plateforme interne de négoce d’or, selon des officiels russes. Quand cela arrivera, l’économie mondiale prendra une toute nouvelle forme, et l’Occident n’en sera plus la force dominante, prédit un expert en métaux précieux.

En 2016, 24 338 tonnes d’or physique furent transigées, soit 43% de plus qu’en 2015, selon Claudio Grass, de Precious Metal Advisory Switzerland.

L’or s’en va de l’Ouest vers l’Est

« Nous devons placer l’initiative des BRICS dans un contexte plus large. Cela fait partie d’un mouvement géopolitique tectonique qui a débuté il y a des décennies. Nous avons vu un écoulement constant d’or physique de l’Ouest vers l’Est. Au même moment, l’Occident a perdu la guerre économique et, en conséquence, l’attention se tourne maintenant sur le système financier. La Chine domine l’économie mondiale et elle a remplacé les États-Unis en tant que formidable puissance économique, » a-t-il déclaré à RT.

La création d’un nouveau standard or par les BRICS constitue aussi un pas vers la fin de la domination du dollar US dans l’économie mondiale

« Comme Beijing et Moscou comprennent que l’Amérique s’est servie du dollar pour contrôler le monde, elles veulent, en implantant une sorte d’étalon-or 2.0, se distancer de ce contrôle. De plus, la vaste majorité des Asiatiques considère l’or comme étant supérieur, ou de la monnaie « réelle », ce que l’Occident a oublié, à cause de toute cette richesse sur papier (crédit) qu’il a accumulée, » a dit Grass.

L’expert souligne au passage que les pays du BRICS comptent pour 40% de la population mondiale et environ pour 23% du produit intérieur brut mondial.

« Si l’on y ajoute l’annonce de déterminer le prix du pétrole en yuans, avec l’établissement de contrats à terme adossés sur l’or à Shanghai, et l’établissement de l’Asian Infrastructure Investment Bank et de la New Development Bank, la Chine est en train d’organiser une alternative à l’après-Bretton Woods. Cela change vraiment les règle du jeu, » a déclaré Grass.

Ce marché de métaux précieux physiques sonne le glas pour l’or-papier

Le niveau de confiance qui existe entre les pays du BRICS les aide à établir le négoce d’or entre eux, qui serait soutenu à 100% par un support physique.

« Cela les établira en tant challengers solides qui pourraient, avec le temps, mener à l’éclatement du système actuel, étant donné que l’Ouest continuera à échanger de l’or papier, pendant ce temps, » a dit Grass.

Selon les statistiques londoniennes pour les Chambres de compensation en 2016, le volume total sur le marché gré à gré (Over-the-Counter, ou OPC) de Londres est estimé à l’équivalent de 1,5 million de tonnes d’or. Le volume de contrats à terme de 100 oz d’or sur le COMEX a atteint les 57,5 millions de contrats, en 2016, ou 179 000 tonnes d’or, a noté l’analyste.

La quantité d’or extrait est beaucoup plus petite

« Si l’on prend maintenant en considération que seulement 180 000 tonnes, environ, d’or ont été extraites jusqu’à nos jours, on réalise que cette arnaque est gigantesque et évidemment insoutenable. Les arnaques de papier, à Londres et à New York, vont soit exploser lorsque le prix de l’or papier descendra à zéro, ou lorsque seulement une infime partie des investisseurs insisteront pour obtenir livraison d’or physique en retour, » a dit Grass.

L’expert croit qu’avec l’or papier, les bourses d’échange établies cesseront d’exister, tôt ou tard.

« Elles deviendront probablement obsolètes et perdront leur importance avec le temps. Quoique l’on ne peut pas prédire à quelle vitesse cela arrivera, la tendance est claire : l’OTC et le COMEX travaillent à leur propre destruction, » a-t-il dit.

Le prix de l’or exploserait si les transactions étaient adossées par des métaux précieux

« Cela mènera définitivement à des prix plus élevés pour l’or physique. Essayez d’imaginer que vous pourriez acheter de l’or sur le COMEX ou l’OTC à un prix beaucoup plus bas, tout en ayant l’option de le vendre en Asie pour un prix bien plus élevé… cela tuerait les arnaques de papier immédiatement. Donc, je penserais que les deux entités mettront en place de nouvelles restrictions pour que seuls les règlements en cash soient autorisés, afin d’éviter cela. Nous savons, par exemple, que 99,96% des contrats à terme sur l’or du COMEX sont réglés en cash, » a écrit Grass.

La bataille finale : l’or contre le dollar US

L’analyste a fait référence à la théorie de Heartland de Halford Mackinder, un géo-stratège britannique du début du 20ème siècle qui a influencé des gens comme Kissinger et Brzezinski. Selon cette théorie, nous verrons bientôt une guerre entre l’or physique et le dollar US.

« Comme je le comprends, nous nous en allons vers la phase finale, la bataille entre les devises : L’une est considérée comme une monnaie réelle depuis des temps immémoriaux jusqu’en 1971, alors que l’autre est soutenue par la promesse que les générations futures paieront via la dette, l’inflation et une fiscalité toujours plus élevée, » a-t-il dit.

L’abandon des devises fiduciaires sera bénéfique à l’or

« J’aimerais conclure avec une dernière pensée de mon ami Jayant Bandari : la combinaison de rendements négatifs, de risques politiques majeurs autour du monde, et de toute tentative de s’éloigner des devises traditionnelles sera positive pour l’or et l’amènera au niveau suivant. L’investissement est étroitement lié à la géopolitique – une fois que vous voyez l’image au complet (the big picture), cela en quoi vous devez investir devient apparent, » Grass a-t-il dit à RT.

Source : https://www.rt.com/business/412546-china-russia-gold-standard-dollar/

This entry was posted in Actualité. Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *