Le ratio Dow Jones/Gold

Tous les investisseurs boursiers connaissent le Dow Jones Industrial Average (DJIA), plus communément appelé « Dow Jones ». Regroupant la valeur des plus grandes entreprises américaines, on l’adosse à l’or pour déterminer l’évolution du marché boursier.

Le Dow, plus vieil indice boursier

Le Dow Jones regroupe les 30 plus grandes enseignes des Etats-Unis. C’est aussi le plus vieil indice boursier : il a été créé par l’entreprise Dow Jones, à la fin du XIXe siècle. Aux côtés du CAC 40 ou du DAX par exemple, il est l’un des indices les plus utilisés pour mesurer les tendances sur le marché boursier.
Le Dow Jones peut être adossé à divers actifs, comme le pétrole, le gaz ou l’immobilier. Ce sont autant de manières de connaître la valeur des plus grandes entreprises américaines.

L’avantage de l’or par rapport à d’autres actifs est sa stabilité. Cette stabilité est utile aux investisseurs, qui disposent d’un ratio tangible pour la mesure du marché boursier. A l’heure actuelle, le meilleur moyen de connaître la valeur « réelle » d’un actif est bien de le rapporter à l’or.

On fait appel au ratio Dow/or pour déterminer la performance de l’indice des bourses américaines en termes d’or, plutôt qu’en termes de dollars uniquement (en nominal, non ajustés pour l’inflation). Le ratio Dow/or permet de se débarrasser de la distorsion induite par la monnaie papier et d’éviter un résultat biaisé par l’inflation.

Ce ratio est un excellent indicateur car il révèle les périodes de boom économique avec pleine confiance dans les actifs financiers (hausse du ratio), et les périodes de crises avec fuite vers les valeurs refuges (baisse du ratio).

Le ratio Dow/or n’est rien d’autre qu’une simple division entre le niveau de l’indice DJIA et le cours de l’once d’or en dollars. Si le ratio est de 5, cela signifie qu’il faut 5 onces d’or pour acheter une action Dow Jones d’une valeur médiane. Si ce ratio est de 0,5, une once d’or permet d’obtenir deux actions.

La baisse du pouvoir d’achat des actions du Dow Jones est mise en évidence avec le ratio Dow/or, mais passe totalement inaperçue en termes de dollars. La croissance des marchés boursiers a été créée par la vaste augmentation de la masse monétaire depuis 2000. Mais en réalité, le dow a perdu de son pouvoir d’achat par rapport à l’or. Depuis 1999, le Dow Jones a perdu 62% en termes réels, ou mesuré par rapport à l’or.

L’état actuel du ratio Dow/or

Durant les périodes de crise, le ratio baisse. Cela a déjà été observé durant les années 1930 et la seconde guerre mondiale. Cela fut également le cas durant la crise des années 1970, et de nos jours, au tournant de la décennie 2010.

Le ratio a connu un pic en 1999 lorsque le Dow atteignait un plus haut et l’or un plus bas à 250 $ l’once. Il a ensuite chuté de 87 % jusqu’à septembre 2011. Cela signifie qu’un investisseur sur le marché actions américain a enregistré une performance 87% inférieure à celle de l’or. Entre 2011 et la fin 2015, le ratio s’est redressé de 25 %.

Depuis 2011 et son pic à 1900$, l’or est moins cher par rapport au Dow. En 2017, l’or a touché son niveau le moins cher par rapport au Dow depuis 2008.

A court et moyen termes, il faut prévenir une chute encore plus prononcée, vers le ratio 1:1, car le scénario de l’hyperinflation n’a peut-être pas atteint son point d’orgue. Jusqu’à présent, le seul moment où le cas d’un ratio à 1:1 s’est présenté est en 1980. A l’époque, l’once d’or et le DJIA étaient aux alentours de 850 dollars. Un ratio Dow/or de 1:1 pourrait signifier que le Dow Jones serait à 10 000 points et l’or à 10 000 $ l’once.

Dans un environnement de taux d’intérêt zéro et d’assouplissements quantitatifs (QE), le ratio Dow/or ne tombe pas dans le panneau de l’illusion monétaire.