Le montant stupéfiant des investissements dans l’or et l’argent depuis la crise financière de 2008

Tête baissée dans le tourbillon de l’actualité quotidienne, nous avons tendance à négliger les tendances à long terme. Bien que l’information à court terme soit importante, elle ne l’emporte pas sur les tendances fondamentales à long terme.

Ainsi, pour vraiment comprendre l’avenir, nous devons nous tourner vers le passé. Si l’on regarde l’or et l’argent, une tendance très intéressante se dégage.

Selon les meilleures sources de l’industrie, le World Gold Council et World Silver Surveys, les investisseurs ont acheté 16 200 tonnes d’or et 57 800 T d’argent entre 2009 et 2018 :

Cela équivaut à 520 millions d’oz d’or et près de 2 milliards d’oz d’argent. Cependant, ces chiffres représentent uniquement la demande physique de lingots et pièces, y compris les achats nets des banques centrales. Les ETF ou autres produits ne sont pas inclus. Premièrement, il n’existe aucun moyen de savoir si l’or ou l’argent est sursouscrit dans ces ETF et deuxièmement, si tout le métal répertorié est bien présent dans les coffres. Les chiffres sont donc probablement beaucoup plus élevés, en particulier pour l’argent.

En comparant le montant total des investissements en or et en argent physiques par rapport à la décennie précédente, nous pouvons constater une différence significative :

Entre 1999 et 2008, l’investissement mondial total dans l’or physique a atteint 3 965 T, contre 15 300 T pour l’argent. Si nous combinons les informations des deux graphiques, les investisseurs ont acheté quatre fois plus d’or et d’argent physiques après la crise financière de 2008 :

L’investissement mondial dans l’or physique a quadruplé, tandis que l’investissement dans l’argent a été multiplié par 3,8. De 1999 à 2008, l’investissement annuel moyen s’élevait à 396 T pour l’or et à 1 524 T pour l’argent, contre 1 187 T (or) et 6 090 T (argent) en 2009-2018.

L’an dernier, les investissements dans l’or physique ont atteint 1 090 T, et 3 890 T pour l’argent. Il est vrai que la demande d’investissement dans l’argent physique l’an dernier était bien inférieure à la moyenne annuelle de 6 090 T (2009-2018), mais le prix et la demande de l’argent sont beaucoup plus volatils que l’or. La demande d’or physique est encore forte et presque trois fois plus élevée qu’avant la crise financière de 2008. Ce qui signifie que les investisseurs avisés continuent d’accumuler du métal monétaire.

Qu’adviendra-t-il de la demande d’or et d’argent lorsque les banques centrales ne seront plus en mesure de soutenir le système financier et économique ? Ce n’est pas une question de « SI », mais de « QUAND ».

Source : Srsroccoreport.com


Ce contenu a été publié dans Actualité. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *