L’or est chimiquement destiné à être une monnaie

La plupart de ceux qui lisent cet article sont conscients que l’or est différent des autres métaux, et certainement de tout autre élément. Il ne fonctionne pas selon les mêmes règles que le fer, l’étain ou l’aluminium et sa valeur n’a rien à voir avec son utilité ou son absence d’utilité. Les gens ont valorisé le métal jaune pour sa beauté et sa malléabilité éternel avant même de découvrir son utilité en tant que conducteur d’électricité ou son inertie chimique.

tableau périodique chimique

L’or est « ennuyeux » chimiquement, mais c’est l’une des principales raisons pour lesquelles il est si apprécié, même aujourd’hui.

C’est la conclusion d’Andrea Sella, professeur de chimie au University College de Londres. En 2013, Sella s’est entretenu avec Justin Rowlatt de la BBC World Service, en parcourant les 118 éléments du tableau périodique.

Selon Sella, l’or est le meilleur candidat possible pour être une monnaie.

Comme il l’a souligné, nous pouvons éliminer automatiquement des pans entiers du tableau périodique pour diverses raisons. Nous pouvons éliminer les gaz, les halogènes et les liquides tels que l’hélium, le fluor et le mercure. Personne ne voudrait transporter des flacons d’un gaz incolore ou, dans le cas du mercure et du brome, une substance toxique.

Nous pouvons ensuite exclure les métaux alcalino-terreux tels que le magnésium et le baryum car ils sont trop réactifs et explosifs. Les éléments cancérogènes, radioactifs tels que l’uranium et le plutonium sont inutilisables, de même que des éléments synthétiques qui n’existent que momentanément dans des expériences de laboratoire – par exemple, le einsteinium.

Il nous reste 49 métaux de transition et post-transition: le titane, le nickel, l’étain, le plomb, l’aluminium et d’autres.

Mais certains d’entre eux posent des problèmes qui devraient immédiatement les exempter d’être considérés comme une monnaie. La plupart sont trop difficiles à fondre (titane), trop fragiles pour la monnaie (aluminium), trop corrosifs (cuivre) et/ou trop abondants (fer).

Il reste seulement huit candidats, les métaux nobles : le platine, le palladium, le rhodium, l’iridium, l’osmium, le ruthénium, l’argent et l’or. Ceux-ci pourraient être considérés pour être la monnaie, mais à l’exception de l’argent et de l’or, ils sont tout simplement trop rares.

Donc : l’argent et l’or.

L’or a un avantage sur l’argent, grâce son inertie chimique. Contrairement à son cousin blanc, l’or ne se ternit pas. Il est non réactif avec l’air et l’eau. Ajoutez à cela sa douceur, et il se révèle comme étant la monnaie parfaite. Les peuples anciens avaient reconnu cela.

« Je considère l’or comme la principale monnaie mondiale » a déclaré Alan Greenspan, l’ancien président de la Fed.

« C’est la seule monnaie, avec l’argent, qui n’a pas de signature de contrepartie. L’or, cependant, a toujours été plus précieux, par once, que l’argent. Personne ne refuse de l’or en tant que paiement pour se décharger d’une obligation. Les instruments de crédit et l’argent papier dépendent de la solvabilité d’une contrepartie. L’or, ainsi que l’argent, est l’une des rares monnaies dotées d’une valeur intrinsèque. Cela a toujours été le cas. Personne ne remet en question sa valeur, il a toujours été précieux depuis la première pièce créée en Asie Mineure vers 600 av. J.-C »

À l’heure actuelle, pour la première fois dans l’histoire de l’humanité, les monnaies mondiales sont flottantes, ce qui signifie qu’elles ne sont pas soutenues par quelque chose de tangible.

C’est en grande partie à cause de cela que la dette mondiale a atteint des niveaux astronomiques au cours des dernières années, menaçant la stabilité de l’économie mondiale. Comme nous l’avons vu au Zimbabwe, au Venezuela et ailleurs, une monnaie peut rapidement perdre sa valeur et devenir sans valeur. Les familles et les individus qui n’avaient pas une partie de leur richesse conservée dans un atout réel, tel que l’or, ont tout perdu.

C’est pourquoi je recommande toujours une pondération de 10% en or, avec 5% en or physique (pièces de monnaie, barres et bijoux) et 5% en actions aurifères, comme les fonds communs de placement et les ETF.

Source : http://www.usfunds.com/investor-library/frank-talk/gold-was-chemically-destined-to-be-money-all-along/

This entry was posted in Actualité. Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *